Les ateliers que nous organisons se déroulent généralement un jour par semaine, sous la forme d’un échange de services entre le groupe et l’agriculteur/trice. Les agriculteurs/trices ouvrent leur ferme, partagent leur quotidien et mettent à disposition un savoir-faire, du matériel et, et dans certains cas, une parcelle réservée à un potager co-géré par le groupe, depuis la mise en place du jardin et des cultures, jusqu’au partage des récoltes. 

En échange de cette parcelle, une partie du temps est consacrée à un coup de main aux agriculteurs/trices. Cette entraide est l’occasion de se familiariser avec leur métier, d’en apprendre les techniques de base, de partager ou d’approfondir des connaissances.

aventure-006-flat

Brabant wallon

Haut-Ittre, “Le jardin des Saules »

Chaque mercredi matin, Andy nous accueille pour nous proposer quelques activités de maraîchage sur son terrain. C’est le coup de main que nous lui rendons en échange de la parcelle qu’il nous confie, et où nous cultivons notre potager. L’après-midi, après un repas en commun et un petit café, nous prenons soin tous ensemble de notre parcelle. Certain·e·s d’entre nous fréquentent également en solo des fermes de la région dans le cadre du projet « Vaches et bourrache ».

Bousval, “La ferme de la distillerie”

Le groupe de Bousval se réunit chaque mardi de 11h à 14h et les mercredis de 10h à 17h. Le mardi est consacré au travail sur notre potager. Les mercredis matin, après un petit café, on enchaîne sur des activités que nous proposent Jérémy et Marie à la ferme. A la fin de la matinée, nous montons “au champ” où se trouve notre parcelle et nos deux caravanes et nous partageons un repas avant de travailler sur notre potager.

Contact: Grégory Dallemagne – 0470/62.84.25 – gregory@nosoignons.org

Bruxelles

“Sème qui peut”

A Bruxelles, le collectif s’est donné le nom de « Sème qui peut ! » comme cri de ralliement rassemblant des personnes venues d’horizons variées Tou.te.s souhaitant prendre soin de la diversité du vivant et des vivants en résistant à la monoculture, l’exclusion et la stigmatisation.

En collaboration avec les asbl “La Trace”, “Le Début des Haricots” et “Le Champ du Chaudron”, le collectif de « Sème qui peut ! » a pour visée de créer des ponts entre des maraicher.e.s bruxellois et des personnes en perte de lien et de sens, désireuses de mettre les mains dans la terre, de respirer au grand air, d’apprendre à cultiver et/ou de donner un coup de main aux producteurs locaux.

Les activités ont lieu tous les lundis à la Ferme urbaine de Neder-over-Heembeek et tous les mercredis au Champ du Chaudron d’Anderlecht.

Neder-over-Heembeek

« La Ferme urbaine du Début des haricots »

Les lundis.

Le groupe se réunit tous les lundis entre 9h30 et 16h au à la Ferme urbaine de Neder-over-Heembeek, accueilli par Roxane, la maraîchère. Culture de légumes, de fleurs, de plantes aromatiques, cuisine sauvage… le programme se construit au fil des saisons et grâce aux savoirs partagés.

Anderlecht

« Le Champ du chaudron »

Les mercredis.

Le groupe se réunit tous les mercredis entre 9h30 et 16h au Champ du Chaudron, accueilli par Swen, le maraîcher. Le groupe y a installé une roulotte comme lieu d’ancrage. Cultiver, bricoler ou poser un hamac, les journées au Chaudron laissent place à un large champ des possibles.

Contact: Aurélie Claeys Bouuaert – 0488/58.89.81 – aurelie@nosoignons.org